Archive for the 'Pollution' Category

Les égouts se déversent dans le marais du Quellen

Devant l’absence de déneigement des abords de l’église de Trébeurden et du parking de la poste,  certains n’hésitaient pas à  qualifier cette gestion  de ‘‘merde in Trébeurden’’.

Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui, avant de se jeter à gros bouillons directement dans les marais du Quellen, c’est le ‘papier cul’ qui circule sur la chaussée de la route du Véades.

Les égouts se déversent sur la rue avec une pression pouvant soulever la plaque de fonte. Il serait intéressant de connaître le débit de la station et  son réel intérêt en pareilles circonstances.

Les conditions actuelles ne sauraient être utilisées, comme c’est le cas depuis plusieurs années, pour justifier ce problème. Bien au contraire, elles sont le révélateur du dysfonctionnement du réseau d’assainissement.

Selon les documents du PLU, la station d’épuration à Trovern bihan a une capacité nominale de traitement pour  8 000  habitants. Elle permet de traiter les effluents de la population estivale de pointe mais uniquement par temps sec. Cette population de pointe était définie en 2001 à 9500 habitants.

Extrait du PLU: ‘des travaux seront donc à entreprendre au niveau des réseaux pour réduire les intrusions d’eaux de pluie dans le réseau d’assainissement’.

Certes le réseau d’assainissement n’est pas sans communiquer avec le réseau des eaux de pluie, mais encore, le réseau des eaux de pluies n’est pas étanche quand il n’est pas obstrué par défaut d’entretien ( voir photo ci-dessous:  résultat chez un particulier).

Avant de prétendre l’urbanisation à tout venant de Trébeurden comme la panacée, ne serait-il pas souhaitable de pouvoir gérer la merde de ceux qui y habitent déjà en protégeant  la nature ?

Pollution à Tresmeur !

A Trébeurden, un phénomène récurant inquiète les riverains et promeneurs de la plage de Tresmeur près du castel ;  une odeur pestilentielle.

Un témoignage de particulier auprès de l’association  Côtes d’Armor Nature Environnement illustre les faits: ‘ Je n’avais jamais vu l’eau avec une telle texture et une odeur aussi forte. Ce qui est sûr une fois de plus c’est que quelque chose a été déposé dans cette zone hier en début de matinée par des camions dont les traces sont visibles…. J’ai eu la mauvaise idée de prendre un morceau à la surface et l’odeur est vraiment tenace. On aurait dit un mélange de lisier, d’eaux d’égouts(?) avec des plantes (non marines) qui flottaient à la surface et qui prouvent surtout que ce n’est pas une pollution marine. …. ‘’L’odeur dans ces petites flaques portent vraiment à la tête’’

Chacun s’interroge sur l’origine de cette pollution  et s’empresse d’en informer le maire. Mais le coupable n’est pas bien loin. Ce sont les services municipaux, sur directives de la mairie,  qui déversent les matières en cause sur la plage de Tresmeur. Pendant l’été, les services municipaux ramassent les algues et déposent le tout sur un terrain près de la déchetterie. Ils les rejettent à la mer en dehors des saisons touristiques périodiquement.

Pour Odile Guérin, conseillère municipale de Trébeurden. Il n’y a rien de grave, car ce dépôt permet de maintenir l’équilibre de sable sur la plage.

Hier encore, la mairie nous expliquait  que les laisses de mer, lorsqu’elles ne sont pas polluées ont un rôle écologique important et qu’il convient de les maintenir sur place. Les matières déversées sur la plage de Tresmeur, après un stockage de plusieurs mois à la déchetterie, ne sont pas du même ordre et  constituént une pollution.

Est-il normal que tout un chacun se croit autorisé à déverser ses déchets sur la plage ? Qui peut nous assurer qu’avec de tels principes, les boues de notre station d’épuration  (délocalisées à grand frais de notre commune)  ne suivront pas un jour (ou une nuit) le même chemin? Faut-il mettre à la mer les algues vertes ? C’est bien connu  l’argent n’a pas d’odeur !

Je trouve  choquant que le maire qui aura  bientôt en charge de vérifier, à la place des services de l’Etat, la qualité des eaux de baignade,  soit aussi l’organisateur de ces pratiques.