Accueil  > Edito  > TREBEURDEN, Goas-Treiz : le jugement dernier ?

TREBEURDEN, Goas-Treiz : le jugement dernier ?

publié le 23 janvier 2016 par Christian LE YAOUANC

Le Tribunal Administratif a rendu son jugement en faveur de l’association AVENIR DU LITTORAL concernant les marais du QUELLEN à GOAS-TREZ . Il est maintenant définitif.

Pour autant, à la lecture du la presse locale, les mieux placés pour en parler, sont-ils, ceux qui en ont été condamnés ? Mais encore, ne conviendrait-il pas de lire le jugement et de ne pas dire n’importe quoi ?

Résultant de la défaite de la liste Mainage-Lissillour aux dernières élections, une association a été créée, elle est l’expression de la précédente majorité condamnée dans ce dossier.

Cette association demande maintenant un accès légal au site des marais du Quellen : de fait, elle admet l’illégalité de la situation soutenue par la précédente municipalité. Reprises par la presse, rappelons nous les interventions du conseil municipal qui qualifiait notre volonté de faire valoir le droit, de procédures abusives qui seraient sanctionnées par la justice !

Il convient de savoir que pendant de nombreuses années, a l’instar des responsables de terrains de camping, AVENIR DU LITTORAL a tenté de convaincre l’ancien maire, voire directement certains de ses colistiers afin d’éviter une action en justice : obtus, ils sont responsables de la condamnation de la commune. Le jugement du Tribunal Administratif interdit le "stationnement et séjour " des véhicules sur ce site classé.

La méconnaissance confère des certitudes et c’est pour certains une façon d’exister, Mais encore, avec un sens du paradoxe, ces personnes demandent de mettre fin au stationnement dangereux et interdit le long de la corniche de Goas-treiz alors qu’il résultait de leur propre irresponsabilité

Rappelons nous  : jusqu’à ce jugement de 2015, la mairie installait dans ce lieu, cirques et autres spectacles avec pour conséquence le stationnement ininterrompu de part et d’autre de cette route départementale entre l’agglomération et Toëno.

Rappelons nous : la collision d’un piéton par une automobile avec le décès du festivalier lors du concert de musique le 15 août 1997. La mairie avait imposé le spectacle en ce lieu, l’éclairage public était éteint au moment du drame. Devant le Tribunal Administratif en 2015, elle ne déplore pas cette situation, elle charge la victime.

Malgré ces événements, dans les années 2000, la mairie a continué de combler le marais et d’étendre le parking pour camping-cars.

La dangerosité de cette situation ne dérangeait pas ces personnes avant ce jugement en faveur d’AVENIR DU LITTORAL. Ce jugement y a mis un terme, elles s’en plaignent, où est la cohérence ?

Devant le refus de la mairie d’appliquer ce jugement opposable depuis juin 2015, AVENIR DU LITTORAL a porté plainte auprès du procureur de la République, faisant valoir la circulaire du 21 avril 2015, de madame la garde des sceaux, ministre de la justice, relative à ’’La définition d’une politique pénale adaptée aux enjeux environnementaux locaux’’ .

Sur intervention de L’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) en charge des espaces sensibles, la mairie a reconsidéré sa position et respecte depuis fin juillet ce jugement. AVENIR DU LITTORAL a sollicité le retrait de sa plainte.

Aux prétextes d’intervenir en faveur des véliplanchistes et amateurs de kitesurf, "cette association remet le couvert" ! Elle invoque la réouverture et mise à disposition du parking sur ce site classé traversé par la route départementale : faudrait-il plus d’accidents pour qu’elle comprenne ?

Elle invoque, à cet effet, une modification du classement de ce site remarquable notifié par le préfet le 23 août 1991.

Ces personnes devraient savoir que ce site bénéficie aussi de la plus haute protection en matière environnementale : Il est classé par décret du 16 juin, JO n°144 du 23 juin 1994. Il est placé sous l’autorité du ministre chargé de la protection de la nature et de l’environnement. Il fait, aussi l’objet d’un engagement de la France devant la communauté européenne depuis 2007.

Marais du Quellen condamné à être pollué ou marais du Quellen libéré ?

Les déchets mazoutés du pétrolier Torrey Canyon en 1967 ont fait l’objet d’un stockage temporaire.
En 1978, à défaut de procéder au traitement et à l’évacuation des déchets de la marée noire de l’Amoco Cadix, la mairie a procédé à l’enfouissement de ces déchets sur place. Elle a acheté lesdites parcelles en 1979.

D’aucuns revendiquent et voudraient faire perdurer cet héritage : à ce jour, un centre de dépôt des ordures ménagères est toujours en place sur ce site classé.

Force de proposition  : AVENIR DU LITTORAL a demandé à la mairie de retirer les containers, certaines poubelles sont déposées à même le sol à la disposition des animaux et du vent.

En ce qui concerne les véliplanchistes et pratiquants d’autres sports de glisse, ils peuvent utiliser l’espace Est de la plage de Goas-Treiz, charge à la commune par une canalisation des zones d’accès à la plage bien déterminée, de protéger la dune et les espèces objets de classement comme le chou marin (Crambe maritima).

En cas de concentrations exceptionnelles à l’occasion de compétitions, pourquoi ne pas attribuer, pour quelques heures l’exclusivité de la route qui longe cette plage à cette activité ? La commune sait le faire lorsqu’il s’agit de dévier la circulation pour le marché à Crech’ Herry !

AVENIR DU LITTORAL soutiendra toutes les initiatives de dépollutions de ce site, encore convient-il d’établir un budget à cet effet et le respecter l’environnement ! A minima, elle demande la réhabilitation du marais et l’aménagement d’un couvert végétal .

Aux tenants du passé :
« La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier » Antoine de Saint-Exupéry

Dans la même rubrique

Réunion avec M le maire | Cone de vue de Rougoulouarn | Les marais du Quellen | Election municipale 2008 : | Penvern : Avenir Du Littoral se désiste ? | La poubelle nature | Trebeurden : PLU annulé | Plainte au pénal | Trébeurden épinglé par la loi littoral | Pollution à Tresmeur ! | Loi littoral : la chaine parlementaire LCP à Trébeurden | Formation sur la loi littoral | Extraction de sable près des côtes de Trébeurden | Naufrage du TK Bremen | Loi littoral : La commune de PLESTIN LES GREVES condamnée | Le pourvoi en cassation du maire de TREBEURDEN est rejeté | Le peuple des dunes | Enquête publique du SCoT du Trégor | SCOT du Trégor : AVENIR DU LITTORAL répond au Syndicat | Penvern : détournement d’un chemin communal ? | Penvern : dilapidation du patrimoine communal | Découverte de l’estran et de l’île MILLIAU | Chemin de PENVERN : AVENIR DU LITTORAL répond | RUNIGOU : Condamnation de la commune | GOAS TREZ, les marais du QUELLEN : Nouvelle condamnation de la commune | Le Peuple des Dunes en action ! | PORS TERMEN : massacre à la pelleteuse | PORS TERMEN : Le courrier du Préfet, la réponse du Maire | La Justice interdit l’échange du chemin de Penvern